AUDIT SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL, PRÉVENTIONS DES RISQUES PROFESSIONNELS

Les risques professionnels sont de nature et d’origine variées et mettent en jeu aussi bien l’intégrité physique que la santé mentale des salariés et ont de ce fait un impact  de résonnance sur le bon fonctionnement des entreprises.

Il est donc indispensable, afin d’analyser les faits et d’identifier les causes, de réaliser en amont un Audit permettant de proposer les leviers à mettre en place pour lever les freins, libérer les tensions ou la souffrance, améliorer les conditions de travail pour retrouver un fonctionnement constructif et efficace.

Les objectifs de formations pourront alors s’inscrire dans une démarche soit globale ou personnalisée sur les thèmatiques suivantes :

  • Prévention des Risques Psycho-sociaux
  • Prévention au Burn out
  • Gestion du stress
  • PRAP
  • Ergonomie et environnement au poste de travail
  • Elaboration du Document Unique

Audit de Sécurité « Prévention Incendie »

Un audit ou diagnostic en matière de sécurité incendie doit être réalisé dans les établissements recevant du public (ERP) et les établissements relevant du Code du Travail (ERT).

Vous êtes chef d’établissement et vous souhaitez connaître le niveau de sécurité incendie de vos locaux au regard de la règlementation applicable en matière de sécurité contre l’incendie. Vous souhaitez former vos équipes à anticiper et/ou réagir face à un incendie.

L’audit ou diagnostic de sécurité incendie comporte :

  • Le descriptif détaillé de l’établissement, des installations du ou des bâtiments, notamment son implantation (isolement par rapport aux tiers), sa construction (nature des matériaux, couverture, planchers, cloisons, etc.)
  • Les non conformités relevées au regard des textes règlementaires.
  • Des propositions de mise en place de prévention incendie dans les locaux, plan d’évacuation, etc… et la progammation de formations pour sensibiliser les salariés aux risques incendie et la mise en pratique de solutions pour réagir efficacement en cas d’intervention.

Ce document permet d’effectuer une analyse globale de sensibilitation et de prévention sécurité contre l’incendie.

Les non-conformités et les éventuelles déficiences relevées au cours de l’Audit permettront à l’exploitant de connaître le niveau général de sécurité incendie de ses salariés et de ses locaux, pour pouvoir réagir en conséquence sur la mise en oeuve d’ installations de mise en sécurité (extincteurs, Ria, etc), ainsi que la planification de formations obligatoires, en vue d’assurer au mieux la sauvegarde du personnel et des biens.

Audit de Prévention du Burn Out

L’audit de prévention du « Burn Out » a comme démarche essentielle, de contribuer à l’amélioration des conditions de travail, d’exercice de l’activité professionnelle et par conséquence d’augmenter le bien être au travail. Il s’articule autour de 3 axes principaux :

Le diagnostic collectif

Il consiste à mettre en place une action collaborative des acteurs du changement.

L’ensemble des salariés de la structure concernée doit se sentir impliqués dans cette démarche qui contribue à la cohésion de l’ensemble du personnel dans un esprit d’échanges et de communication bienveillante pour renforcer l’efficacité et le bon fonctionnement au sein de l’entreprise.

Le diagnostic par service et/ou individuel

Le premier objectif de cette étape est de permettre l’expression libre des salariés quel que soit le niveau hiérarchique, de comprendre les enjeux et les mécaniques interindividuelles.

Ce diagnostic basé sur l’échange a pour vocation de comprendre les fonctionnements de l’entreprise et des salariés pour mettre en œuvre des outils de gestion du stress et de communication en agissant sur les caractéristiques et l’organisation du travail, mais aussi, sur le renforcement des capacités individuelles à faire face à ces sources de mal être, afin, d’accompagner et d’orienter les personnes en souffrance.

Cette phase peutr être menée, en fonction de la taille de l’entreprise ou des services sous la forme d’entretien individuel.

Le plan d’action

Le choix des actions mises en place (Médecine du travail, Coaching individuel ou de groupe, actions de formation, etc…) peuvent ainsi être personnalisées en fonction des besoins exprimés par les différents agents des services.

Ce dispositif permet d’engager des actions durables et de créer des outils efficaces  qui s’intègreront dans les fonctionnements et habitudes comportementales d’un maximum de salariés.

Audit de Prévention des Risques Psychosociaux

La mise en place d’objectifs économiques, technologiques, organisationnels ou sociaux dans les entreprises obligent les individus à s’adapter rapidement et à s’accommoder aux nouvelles situations et conditions de travail. Ces changements mis en oeuvre pour améliorer l’efficacité et/ou la productivité de l’entreprise impactent directement les salariés.

On fait face à un phénomène  de plus en plus fréquents dans les entreprises :  un mal être dû à un climat social dégradé, à une montée des Risques Psychosociaux (RPS) qui affectent, toutes les classes de salariés :  ouvriers, employés, cadres, managers déclarent subir un stress régulier dans leur travail.

L’Audit sur les Risques Psychosociaux permet de diagnostiquer les situations à risques, afin de proposer des gardes-fous efficaces pour une prévention de la santé et des conditions de travail efficaces.

Cet Audit s’intègrera également dans l’élaboration ou la mise à jour du Document Unique des Risques Professionnels dans l’entreprise

Audit de Prévention lié à l’activité physique PRAP et ergonomie au poste de travail

La prévention des risques liés à l’activité physique constitue un enjeu majeur de santé au travail.

Les contraintes liées à l’activité physique en milieu professionnel sont à l’origine de plus de 50 % des Accidents du Travail et de près de 85 % des Maladies Professionnelles reconnues (source INRS) sans compter les incapacités de travail.

Le coût direct pour les entreprises et les établissements est important en termes de prise en charge des soins, d’indemnités journalières, de capitaux versés pour assurer des rentes aux salariés auxquels une incapacité professionnelle permanente est attribuée.
Le coût indirect pour la structure est également à ne pas négliger. Leurs conséquences impactent et entrainent des perturbations  sur le bon fonctionnement, la performance de l’activité professionnelle en affaiblissant son potentiel humain et en la confrontant de ce fait aux difficultés de recherche de nouvelles ressources humaines pour compenser.

La prévention des risques liés à l’activité physique est indispensable pour permettre de trouver des pistes d’amélioration aux situations de travail nécessitant de la manutention, des déplacements avec ou sans port de charges, des gestes répétitifs, des postures contraignantes, des efforts importants.

Evaluation des Risques Professionnels : une démarche pour le Document unique

L’évaluation des risques professionnels constitue l’étape initiale d’une démarche de prévention.
On constate malheureusement que,  les employeurs qui tentent de répondre à l’exigence impérative du Document Unique d’Evaluation des Risques (DUER), ne l’utilisent pas comme l’outil de référence dans leur démarche de prévention. L’ensemble des risques professionnels n’y est pas totalement répertorié.

La prévention des risques professionnels, pour être efficace et adaptée doit intégrer dans l’activité professionnelle l’ensemble des acteurs internes pour permettre à chacun de participer à la prévention dans son entreprise et assurer la sécurité et la protection de la santé physique et mentale des travailleurs en tenant compte des principes généraux de prévention suivants :

1. éviter les risques,
2. évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités,
3. combattre les risques à la source,
4. adapter le travail à l’homme, en particulier en ce qui concerne la conception des postes de travail ainsi
que le choix des équipements de travail et des méthodes de travail et de production, en vue notamment
de limiter le travail monotone et le travail cadencé et de réduire les effets de ceux-ci sur la santé,
5. tenir compte de l’état d’évolution de la technique,
6. remplacer ce qui est dangereux par ce qui n’est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux,
7. planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l’organisation du travail,
les conditions de travail, les relations sociales et l’influence des facteurs ambiants,
8. prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection
individuelle,
9. donner les instructions appropriées aux travailleurs.